Vers un PERP en actions ?

Le plan d’épargne retraite populaire, ou Perp, manque de… popularité ! En effet, il représente seulement 3% des prestations de retraite supplémentaire depuis son introduction en 2003. De plus, avec des rendements de l’ordre de 2,90% en 2011, il peine à convaincre les épargnants à la recherche d’un rendement plus conséquent.

C’est pourquoi, l'Association française des marchés financiers, ou Amafi, propose de créer un Perp qui serait investi dans des actions de sociétés cotées en Bourse : un Perpa, pour plan d’épargne retraite populaire en actions. L’intérêt de cette proposition est de donner la possibilité aux épargnants qui le souhaitent de prendre plus de risques et chercher des rendements supérieurs à ceux du Perp, qui est investi dans les obligations d’Etat, dont le rendement s’est amoindri en 2012 avec la baisse des taux d’intérêt.

Afin de contrecarrer les aléas de la Bourse (à titre d’exemple, l’indice CAC 40 a pris plus de 15% en 2012, après une chute de près de 17% en 2011), les plus-values réalisées sur les marchés seraient mises en réserve, de manière à garantir un rendement minimum chaque année, même en cas de dépression boursière.

Pour rendre le tout plus alléchant, l’Amafi suggère de conserver la fiscalité en vigueur sur le Perp pour son Perpa avec en plus un abattement de 30% au-delà de l’âge de 70 ans lors de la sortie du Perpa et une exonération de prélèvements sociaux. Reste à savoir si cette proposition sera suivie d’effets…