Loi Duflot, encore 4 mois pour investir en zone B2

La loi Duflot a pris le relais du Scellier pour les particuliers souhaitant investir dans l’immobilier locatif, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt (18% du montant de l’investissement). Le dispositif est également un peu plus restrictif : il n’est par exemple pas possible de bénéficier des conditions de la loi Duflot partout en France, dans la mesure où le dispositif est destiné à améliorer l’offre de logements neufs dans les zones les plus tendues.

Cas particulier, la zone B2 : en effet, après le 30 juin 2012, il faudra obtenir un agrément préfectoral pour espérer investir en Duflot dans cette zone qui correspond notamment aux agglomérations de plus de 50.000 habitants et aux zones périphériques de l’Ile-de-France (pourtour nord, ouest et sud-ouest). Cette zone présente ses propres caractéristiques en matière de plafonnement des loyers applicables (8,59 euros/m², avant application du coefficient multiplicateur) et de plafonds de ressources des locataires à ne pas dépasser.

En la présence de cette date-limite, et compte tenu des incertitudes concernant le maintien de la zone B2 dans le dispositif, il ne va donc pas falloir trop tarder avant de se décider pour bénéficier des avantages du Duflot. Pour les investisseurs potentiels, une date à retenir donc, le 30 juin 2012, avant laquelle l’acte authentique de vente du logement neuf devra être signé par le notaire.

 

Accédez à notre sélection de programmes eligibles Duflot