La réforme de l’assurance-vie attendue pour la fin janvier 2013

Après la remise du rapport Gallois au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, la question de la fiscalité et du rendement de l’assurance-vie a été posée. Matignon a confié à deux députés socialistes, Karine Berger et Dominique Lefebvre sur la réforme de l’épargne, rapport attendu pour la fin janvier 2013.

Et c’est peu dire que ce rapport nourrit toute sorte de rumeurs à propos de l’avenir de ce placement. En effet, pour favoriser l’épargne longue, les députés de la majorité socialiste veulent allonger la durée de détention ouvrant droit aux avantages fiscaux. Ces avantages, à savoir un abattement fiscal annuel de 4.600 ou 9.200 euros sur les gains et intérêts selon si les particuliers sont célibataires ou en couple, et un  prélèvement forfaitaire de seulement 7,5%, sont actuellement débloqués après huit ans de détention. Les députés proposaient de porter la durée de détention à 12 afin de favoriser l’épargne longue. Cependant, aucune réforme ne sera engagée avant la remise du rapport, ce qui accroît d’autant plus la pression sur les épaules des deux députés.

Le rapport abordera également le sujet de l’épargne salariale, après que François Hollande ait lui-même évoqué le sujet publiquement.

En attendant, ceux qui craignent un durcissement de la fiscalité de l’assurance-vie ou un allongement de la durée de détention qui leur serait défavorable dans leur cas personnel disposent d’encore un peu de temps pour agir. Mais après le mois de janvier 2013, le temps leur sera clairement compté…