Vos questions sur le Duflot

Comment tirer avantage du Duflot ?

 

La loi Duflot sur l’investissement locatif présente de nombreux avantages, et notamment une réduction d’impôt de 18%, supérieure à celle de la dernière version du Scellier (13%). Pour autant, le Duflot présente aussi des contraintes plus fortes en matière de location : les plafonds de loyers sont rabaissés, de même que les conditions de ressources des locataires, et il n’est pas possible de louer à un ascendant ou descendant par exemple.

Voici quelques conseils pour tirer le maximum d’un investissement Duflot :

  • Privilégier l’investissement immobilier

A ne jamais oublier : le bénéfice de l’avantage fiscal est soumis à un engagement de location de neuf ans minimum. Si cet engagement n’est pas respecté, le fisc récupère l’intégralité de l’avantage fiscal concédé jusqu’ici, et annule celui auquel vous aviez droit pour les années suivantes. Autant dire que la qualité de l'investissement est le premier point à considérer (emplacement, qualité du bien, vigueur de la demande locative) avant de s’engager.

  • Plus c’est petit… plus ça rapporte

Paramètre inattendu du Duflot : il privilégie les petites surfaces aux logements familiaux. En vertu d’un coefficient multiplicateur à la formule alambiquée, le Duflot privilégie les logements à la surface habitable inférieure à 67m² : au-delà les plafonds de loyers sont encore plus bas. A l’inverse, ils peuvent être relevés pour des investissements dans des logements de moins de 38m².

  • Eviter Paris intra muros

Enfin, le Duflot est soumis à un plafonnement du montant retenu pour le calcul de la réduction d’impôt à 5.500 euros du mètre carré. En moyenne, le mètre carré parisien dépasse les 8.000 euros… Autrement dit, il sera bien difficile de profiter des conditions du Duflot dans Paris intra-muros.

Vous n'avez pas trouvé les réponses que vous vous posiez ?


Adressez-nous votre questions par mail :

un professionnel du patrimoine vous répondra gratuitement.

 


Posez votre question à un professionnel